Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


mardi 11 décembre 2007

Les médicaments et la levothyroxine.

Des traitements prit pour des pathologies :

  • cardiologie : Béta-bloquant, Vasodilatateur, Amiodarone, Diurétiques,....
  • gastro-entérologie : sels d'aluminium, Metroclopramide,
  • rhumatologie : AINS, Corticoïdes,....
  • cancers : Fluoro-Uracile, Tamoxifène,......
  • gynécologie : Oestrogènes, Androgènes,....
  • endocrinologie : Insuline.
  • psychiatrie : Anti-dépresseurs, Psychotropes, Benzodiazépine,....
et bien d'autres, peuvent avoir une influence directe sur la levothyroxine, mais peuvent aussi provoquer ou modifier une maladie thyroïdienne. Mais ce n'est pas automatique non plus. Donc il y a une réserve à émettre.


Les différentes catégories (par ordre alphabétique) et les conséquences sur la thyroïde :

Lorsqu'un traitement peut Modifier la physiologie thyroïdienne, cela veut dire qu'une hypothyroïdie peut très rapidement se transformer en une hyperthyroïdie vice-versa, mais également l'une ou l'autre peut devenir une euthyroïdie. Cela veut aussi dire que certains traitements peuvent provoquer une maladie thyroïdienne quelle qu'elle soit.
Généralement, le traitement arrêté, l'équilibre thyroïdien peut être rétabli. Dans le cas contraire, un léger traitement thyroïdien approprié (qu'il faudra veiller à arrêter progressivement), pourra aider.
Dans certains cas, la maladie peut cependant devenir permanente.
REMARQUE : il est préférable de faire un contrôle thyroïdien éloigné de la prise de ce type de traitement. Attendre plusieurs semaines si nécessaire, car certains traitements peuvent continuer d'agir après l'arrêt total.

Lorsqu'il s'agit de la
Modification du rapport avec les protéïnes sériques, l'influence vient du fait que les protéïnes sériques sont très importantes dans le transport des hormones thyroïdiennes dans le sang. Donc une perturbation ou l'autre (+ ou -) peut engendrer une maladie thyroïdienne ou en aggraver une déjà existante.

Lorsqu'il s'agit de Diminution de l'absorption cela veut dire que la fonction qui permet au traitement de passer dans le sang, est diminué ou complètement supprimée.


ANTI-CANCÉREUX

  • Asparaginase
  • Fluoro-uracile
  • Tamoxifene
Tous entraînent une modifiation du rapport avec les protéïnes sériques.


ANTI-COAGULANTS

  • Antivitamine K oraux : Préviscan
  • Héparines : Cirkan
Modification de la physiologie thyroïdienne.


ANTI-INFLAMMATOIRES

Les AINS = anti-inflammatoires non stéroïdiens.

  • Acide mafémnamique : Ponstyl
  • Phénylbutazone : Butazolidine
Modification du rapport avec les protéines sériques.

Les cortico-stéroïdes.

  • Betametasone : Célestène
  • Prednisolone : Solupred
  • Prednisone : Cortancyl
Idem modification du rapport avec les protéines sériques. Freine la thyroïde lorsque le dosage est très élevé.


CARDIOLOGIE
Anti-arythmiques.

  • Amiodarone : Cordarone
Modification de la physiologie thyroïdienne, peut également engendrer une maladie thyroïdienne.

  • Digitalique : Dogoxine
L'effet peut être diminué.

Anti-hypertenseurs.

  • Bêta-bloquants : Avlocardyl
  • Diurétiques : Esidrex
  • Vasodilatateurs : Nitriate (Pharmacie hôpital)
Modification de la physiologie thyroïdienne.


GASTRO-INTESTINAUX

  • Metroclopramide : Primpéran
  • Sels d'aluminium : Maalox
Diminution de l’absorption.
Certains traitements agissants sur les intestins (laxatif), le foie, sont donc susceptibles de modifier la fonction thyroïdienne en diminuant la conversion des hormones thyroïdiennes (T4 vers T3). Donc mieux vaut éviter ces tratements ou ne les prendre qu'en cas d'extrême nécessité.

HORMONES

  • Androgènes : Andractim
Modification du rapport avec les protéines sériques et de la physiologie thyroïdienne.
  • Insuline
Modification de la physiologie thyroïdienne.
  • Oestrogènes : THS = Oestrodose et Estreva - Contraceptifs = Cycléane et Triella
Modification du rapport avec les protéines sériques.


HYPO-GLYCÉMIANTS


  • Sulfamides : Diamicron
  • Sulfonylurées : Metformine
Modification de la physiologie thyroïdienne.


HYPO-LYPÉMIANTS

  • Colestipol
  • Cholestyramide : Questran
Diminution de l’absorption.


INDUCTEURS ENZYMATIQUES
Les anti-infectieux.

  • Anti-fongiques : Grisefuline
  • Anti-tuberculeux : Rifadine
  • Sulfamides : Bactrim
Modification de la physiologie thyroïdienne.
  • Anti-biotiques
Diminution de l'absorption.


PSYCHOTROPES

  • Anti-dépresseurs immipraniques : Ludiomil
Risque d'augmentation d’arythmie.

  • Anti-depresseurs tricycliques : Tofranil, Anafranil et Laroxyl
Effets contradictoires.

  • Neuroleptiques : Trilifan
Modification du rapport avec les protéines sériques.

  • Benzodiazépine : Valium
  • Thymorégulateur : Teralithe (lithium)
Modification de la physiologie thyroïdienne.


PSYCHOTROPES ANTICONVULSIVANTS

  • Phénitoïne : Dilantin
Modification de la physiologie thyroïdienne et du rapport avec les protéines sériques.

  • Barbiturique : Gardenal
  • Thymorégulateur : Tegretol
Modification de la physiologie thyroïdienne.

D'AUTRES TRAITEMENTS QUI PEUVENT AUSSI AGIR

  • Calcium :
Il diminue l'absorption digestive de la levothyroxine. Attendre un délai de 4 heures.

  • Sels de fer par voie orale : Tardyferon
Les laboratoires Merck nous on répondu ceci au sujet de la prise du fer et du Levothyrox :

Citation:
Nous avons pris bonne note de votre demande d’information adressée en date du 17 Août 2006 concernant notre spécialité LEVOTHYROX®.

Il est vrai que les sels de fer, tels que le Tardyféron, diminuent l’absorption digestive de LEVOTHYROX® et donc diminuent son efficacité.

Par conséquent, pour éviter toute interaction, nous vous recommandons de respecter un délai de 2 heures entre la prise de sels de fer et de LEVOTHYROX®.

Ce délai est à respecter et même de le passer à 4 heures (lorsque c'est possible) de préférence en cas de doute d'interaction avec l'un ou l'autre traitement prit.

Lien :  PERTURBATIONS DES DOSAGES HORMONAUX THYROÏDIENS D'ORIGINE MÉDICAMENTEUSE 

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.