Rechercher dans le blog

Chargement...

FORUM POUR LA THYROÏDE.

INFORMATIONS : le forum sera fermé du lundi 15 décembre matin, au lundi 5 janvier 2015 au matin.




Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.

samedi 27 janvier 2007

Le goitre

Un goitre c'est un grossissement de la glande thyroïde.

Il peut être dépisté par une simple palpation par votre médecin généraliste. Ce geste devrait d'ailleurs faire partie des gestes qui doivent être fait systématiquement par votre généraliste à chaque consultation au même titre que la prise de la tension artérielle, de l'écoute cardiaque et pulmonaire.


Plusieurs examens sont alors possibles :

Une radiographie (très rare) : qui permet de vérifier si ce goitre n'effectue pas de pression sur la trachée artère. Ce qui peut d'ailleurs entraîner une gène à la déglutition. On peut également avec cette radiographie voir si il existe ou pas un goitre plongeant. Cet examen n'est pas systématique et est même relativement rarement pratiqué. Mais il faut savoir que votre médecin peut vous le demander et donc ne pas en être surpris.

Une échographie thyroïdienne : qui permettra de savoir s'il s'agit d'un goitre nodulaire ou multi-nodulaire. On pourra également voir si le nodule est liquidien, plein ou mixte. Voir l'article sur les nodules.

Une scintigraphie : Devant un goitre inhomogène (ou bosselé) l'examen est systématique. Toujours être sûre que pour cet examen il n'y a pas de grossesse en cours.

Les différents goitres :

Goitre homogène en euthyroïdie :
Le plus souvent féminin car peut être influencé par la vie hormonale de la femme (menstruation, grossesse, ménopause)
Il peut être de taille très variable allant de l'invisible à la palpation au très gros. Il sera lisse et régulier.
Ce gendre de goitre peut apparaître à cause d'une carence en iode.
Le traitement sera en général la prise de Levothyrox ou L-thyroxine pour mettre la thyroïde au repos.
Les goitres trop importants seront eux l'objet de la chirurgie.
D'autres raisons pour un tel goitre :
- Thyroïdite d'Hashimoto
- Trop d'iode
- Sel de lithium
- Antithyroïdiens
- Le nitrate de l'eau potable

Goitre homogène en hyperthyroïdie :
Maladie de Basedow : voir l'article qui explique la maladie.
Hyperthyroïdie : mais dans le cas d'un apport trop important en iode. Dans ce cas le traitement sera soit attendre que l'organisme se nettoie seul de cet apport supplémentaire en iode. Ou alors on utilise des produits freinateurs : Néomercazol, Basdène, PTU, Tapazole.

Thyroïdite de De Quervain : en général ne nécessite que dans de très rares cas un traitement par des AINS et des béta-bloquants.

Un adénome thyréotrope (exceptionnel) : présence possible lorsqu'il existe une élévation des T3 et des T4 ainsi qu'une élévation de la TSH.

Goitre homogène en hypothyroïdie :
Thyroïdite d'Hashimoto : Le goitre sera lisse, mobile, non compressif. Le traitement sera toujours un apport en hormones T4 plus une surveillance stricte car risque d'une augmentation du volume et d'une évolution vers un lymphome (très rare).

Goitre inhomogène en euthyroïdie (ou bosselé) :
Il peut retrouver un ou plusieurs nodules.
La scintigraphie permet de montrer des zones de nodules hypofixiants (ils seront vus liquidiens ou pleins lors de l'échographie), iso ou hyperfixiants.
Généralement lorsqu'ils sont importants, la chirurgie est de mise suivie d'un traitement par un apport de T4.

Goitre inhomogène en hyperthyroïdie :
Évolution d'un goitre simple ou multinodulaire avec apport d'iode trop important. Le traitement sera médical (freinateur) chirurgical si l'état empire.
Il peut également y avoir présence de nodules toxiques et dans ce cas le traitement sera également chirurgical.

Lien intéressant : Le goitre et les nodules

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.