Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


samedi 27 janvier 2007

Importance de la T3.

Triiodothyronine ou T3

Qu'est-ce que c'est ?
Sous l'influence d'une hormone hypophysaire, la TSH, la glande thyroïde sécrète une hormone à base d'acides aminés appelée thyroxine ou T4 car elle porte 4 atomes d'iode. La T4 est elle-même transformée en T3 (3 atomes d'iode) qui est en moyenne 5 fois plus active.


Comment la T3L agit-elle dans les cellules ?
Cette hormone agit au niveau de toutes les cellules de l'organisme et participe à l'élaboration de l'énergie. Elle s'introduit au niveau des cellules en traversant les membranes cellulaires et en allant se fixer au niveau de l'ADN du noyau cellulaire ainsi que dans la mitochondrie pour stimuler la formation d'ATP (adénosine tri-phosphate), la principale source d'énergie du corps.
Vous trouverez surtout donc une réponse aux possibilités qu'il y a de trouver des douleurs musculaires ou articulaires voire carrément une autre maladie neurologique ou rhumatismale associée à une hypothyroïdie ou une maladie d'Hashimoto.
Et cela explique donc très bien pourquoi des douleurs musculaires sont rencontrées lors d'un mauvais dosage.

Pourquoi elle est importante lorsqu'on tient à sa ligne
Les hormones thyroïdiennes augmentent la consommation d'oxygène et la production de chaleur : c'est le fameux taux métabolique de base (BMR) qui permet de brûler des calories, même au repos. Le BMR diminue avec l'âge, et près de 75% de ce déclin peut être attribué à des altérations qui touchent les hormones thyroïdiennes et leurs cibles donc les cellules et donc les muscles ou différents organes.

Comment elle évolue avec l'âge
Le niveau réel de T3 diminue modestement de l'ordre de 10 à 20% au cours d'une vie d'adulte. En revanche, avec l'âge les tissus périphériques répondent de moins en moins bien aux sollicitations de cette hormone. Donc parfois les symptômes peuvent être présents pas par manque d'hormones mais tout simplement parce que les tissus ne les captent plus.
On peut alors dans ce cas, prendre un traitement substitutif qui permet d'aider à la captation de l'hormone par les tissus. Le comprimés contenant effecitvement des excipients qui permettent cette captation ou fixation.


Les ennemis.
Le niveau de T3 diminue avec :
  • certains polluants comme les dioxines (aliments contaminés par des fumées d'incinérateurs)
  • l'insuffisance, comme l'excès, d'iode
  • les régimes basses-calories
  • les régimes hyperprotéinés
  • les régimes végétariens et surtout végétaliens
  • l'excès de thé vert
  • l'obésité
  • le manque de sommeil
Comment freiner la baisse après 40 ans ?
Alimentation :
  • Consommer régulièrement crustacés et fruits de mer, manger des fruits (le fructose accélère la conversion de T4 en T3).
  • Compléments alimentaires sous avis médical uniquement
  • Le zinc (5 à 15 mg/j), le sélénium (50 à 200 mcg/j) et la tyrosine (500 mg à 1 g/j) favorisent la sécrétion de T3.

Le remplacement hormonal.
Deux médicaments sur ordonnance existent :
- T4 (lévothyroxine)
- T3+T4 (liothyronine + lévothyroxine).

En France, les médecins prescrivent surtout la forme en T4, mais selon plusieurs études, la deuxième forme serait préférable surtout en cas d'obésité et chez la personne âgée.

Liens intéressants :
Étude sur les analyses de la T3.
Hormones thyroïdiennes.

Notions élémentaires.



Pour en discuter, voir forums de la catégorie : Discussions générales (sous-forums : analyses) 

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.