Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


"Pour ceux qui ne tolèrent pas (la nouvelle formule, ndlr), l'ancienne formule du Levothyrox sera disponible à partir du 2 octobre dans les pharmacies", a déclaré la ministre à l'antenne de RMC.
source : AFP


dimanche 13 juin 2010

Hypothyroïdie et douleurs musculaires et articulaires.

Dans le cadre d'une hypothyroïdie bien des personnes se retrouvent avec des douleurs articulaires et musculaires.
Les médecins n'en tiennent pas compte ou alors ils feront un petit diagnostic de fibromyalgie.

Si il s'agit d'une hypothyroïdie auto-immune, on fera probablement des recherches pour une éventuelle autre maladie auto-immune telle que : poly-arthrite rhumatoïde, syndrome de Gougerot-Sjögren, sarcoïdose, sclérodermie, lupus,....etc.
Et si rien n'est trouvé, on vous parlera de fibromyalgie. Ne restez pas avec ce diagnostic. Voir : La thyroïde en question dans le diagnostic de la fibromyalgie.

Mais en fait si on y regarde de plus près, bien des hypothyroïdiens ont ces mêmes douleurs.
Plusieurs raisons sont possibles, soit l'une soit l'autre sera votre cas, mais on peut aussi en avoir plusieurs.

Le cholestérol
Le cholestérol est souvent très élevé avec une hypothyroïdie. Le traitement peut alors, lui, entraîner ces douleurs car les anticholestérolémiants contiennent des statines qui peuvent alors être responsables de ces douleurs.



Le magnésium
La magnésium peut aussi être en cause. Mais comme on pourrait le croire pas par le fait d'une carence.
Effectivement, on peut tout à fait avoir suffisamment de magnésium dans l'organisme, mais que celui ne puisse pas être fixé dans certaines parties du corps, comme bien souvent les muscles et plus particulièrement les mollets, et également les orteils, ce qui provoquent alors douleurs et crampes.

Mais le magnésium peut ne pas pouvoir se fixer naturellement et dans ce cas il faut l'aider.
La prise de comprimés permet d'avoir des excipients qui permettent la fixation.
Le magnésium du comprimé passant dans le sang associé à un fixateur, permet d'aider le muscle ou les orteils à ne plus se contracter et à provoquer douleurs et crampes. 

Le magnésium associé à la vitamine B6 permettra une amélioration supplémentaire du muscle, puisque la B6 est très importante pour lui.

Les vitamines du groupe B
Elles ont effectivement importantes pour le bon fonctionnement des muscles.

La vitamine D
Une carence en vitamine D est souvent aussi à l'origine de douleurs musculaires et articulaires.
Donc contrôler si c'est vraiment le cas, et la supplémentation pourra alors permettre une nette amélioration.
Voir : La vitamine D

Le calcium
Le manque de calcium peut aussi être à l'origine de ces mêmes douleurs, tout comme un excès d'ailleurs. Mais avec une hypothyroïdie, on est plus à même de se trouver face à une carence plutôt qu'un excès. 

Les CPK ou Créatine PhosphoKinase
Dans ce cas-ci on parlera surtout des CPK-MM car ce sont celles qui correspondent aux muscles.
Il en existe deux autres : CPK-BB pour le cerveau, et les CPK-MB pour le cœur.

Leur taux peut augmenter fortement dans le cadre d'une hypothyroïdie. Ce qui peut alors aussi mettre le médecin sur la piste d'une éventuelle maladie auto-immune associée telle que une polymyosite par exemple.
A noter que la prise de traitements anticholestérolémiants contenant des statines, peuvent les faire augmenter.

La carence ou insuffisance en protéines
Peut aussi être responsable de douleurs musculaires et de perte musculaire. Ce qui entraîne alors des douleurs articulaires puisque les muscles ne peuvent plus jouer leur rôle et ce sont alors les articulations qui subissent les efforts qui sont fait.

La prise de poids
L'hypothyroïdie, on le sait entraîne une prise de poids qui peut aller de quelques kilos jusqu'à entraîner une obésité morbide.
Ce poids prit, entraine un affaiblissement des muscles et une pression importante peut alors être exercée sur les articulations.

Le syndrome des jambes sans repos
Assez rare dans le cadre de l'hypothyroïdie, disons que ce n'est pas un symptôme récurrent de l'hypothyroïdie comme peut l'être par exemple la prise de poids, il peut toutefois être en cause.
Les jambes étant tout le temps en mouvement la nuit, les muscles sont fatigués ce qui peut alors entraîner des douleurs diurnes importantes.

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.