Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


"Pour ceux qui ne tolèrent pas (la nouvelle formule, ndlr), l'ancienne formule du Levothyrox sera disponible à partir du 2 octobre dans les pharmacies", a déclaré la ministre à l'antenne de RMC.
source : AFP


mardi 23 février 2010

LE TEST DE GUTHRIE

Le test de Guthrie permet de dépister plusieurs maladies rares.

Ce test se fait par une petite piqûre au pied de bébé à la naissance (3è ou 4è jour). On récupère le sang sur un papier buvard et est envoyé dans un laboratoire spécialisé.

Les maladies rares recherchées sont :

samedi 13 février 2010

LE CORTISOL

Le cortisol sert à réguler les lipides, les glucides, les protides....

C'est une hormone très importante pour l'organisme. Elle est sécrétée par les glandes surrénales à partir du cholestérol et "sous les ordres" de l'hypophyse ou l'hypothalamus que l'on peut contrôler par l'ACTH = Adreno CorticoTropic Hormone.

vendredi 12 février 2010

La NFS = Numération Formule Sanguine.

C'est une analyse qui permet de connaître le taux des globules blancs et des globules rouges.

Les globules sont des indicateurs importants dans plusieurs domaines.
Mais lorsque un seul élément de cette analyse est perturbé, il n'est donc pas forcément significatif de quelque chose de précis.
Certains doivent être couplés pour avoir une signification précise.

mercredi 10 février 2010

Le groupe des vitamines B : la B5.

La vitamine B est en fait un groupe qui en comporte plusieurs soit :
(en vert celle détaillée ici)
Chacune d'elles ont cependant des répercussions précises et différentes sur l'organisme, c'est pourquoi il est nécessaire de les voir séparément.
Ces vitamines doivent absolument être apportées par l'alimentation car elles sont hydrosolubles, elles ne peuvent donc pas être stockées.

La vitamine B5
Elle est aussi appelée la vitamine antistress.
Elle est transformée par l'organisme en coenzyme A (CoA) qui agit sur le système nerveux et surtout sur les glandes surrénales.
Elle est très utile pour la formation de la peau et les muqueuses mais participe également à leur régénération et leur cicatrisation.
Elle permet de faire diminuer le taux du cholestérol ainsi que celui des triglycérides.
Elle permettrait la régularisation de l'adrénaline, de l'insuline et de la porphyrine.
Elle peut aussi être nommée de façons différentes, telles que : pantothénate de calcium, dexpanthénol, alcool pantothénylique, panthénol et pantéthine.

Les besoins quotidiens normaux
Les apports journaliers recommandés en vitamine B5 varient selon l'âge.
Donc ici vous trouverez les quantités approximatives en fonction de ces critères principaux, mais le poids, et les activités peuvent aussi entrer en ligne de compte.

Quel que soit le sexe :
  • Nourrissons : 1,7 mg à 1,8 mg
  • Enfants de 1 ans à 8 ans : 2 mg à 3 mg
  • Enfant de 9 à 13 ans : 4 mg
  • Adolescentes de 14 à 19 ans : 5 mg
  • Adultes : 5 mg
  • Femmes enceintes : 6 mg
  • Femmes allaitantes : 7 mg
Source : AFSSAP

Les aliments qui en apportent le plus
  • champignons
  • toutes viandes, surtout le foie
  • volaille surtout les abats
  • graines de tournesol
  • poissons (saumon, morue,..etc)
  • œufs durs
  • céréales
  • produits laitiers
Liste non exhaustive.

Son rôle et sur quels éléments de notre organisme elle intervient
Elle est extrêmement importante pour de multiples fonctions de l'organisme comme par exemple :
  • permet de diminuer le taux du cholestérol et des triglycérides
  • cicatrisation de plaies
  • permettrait une amélioration de la poly-arthrite rhumatoïde.
Ce qui peut provoquer des carences
En principe une carence de cette vitamine est pour ainsi dire impossible car elle est retrouvée dans beaucoup d'aliments.

Ce qui pourrait être une cause de carence, c'est l'abus d'aliments congelés, les conserves et une mauvaise cuisson des aliments, car la vitamine B5 peut être détruite en grande partie par ces modifications que peuvent subir les aliments.

Ce que les carences peuvent entraîner
  • insomnie
  • crampes dans les jambes surtout
  • paresthésies des pieds et des mains (brulure, picottements, engourdissements)
  • fatigue
  • état dépressif
  • hypoglycémie
  • troubles gastro-intestinaux
  • infections des voies respiratoires
  • un déficit du système immunitaire
  • les traitements antibiotiques
Ce que l'excès peut provoquer
Rien en particulier.
Sauf attention à la prise de traitement faisant diminuer le cholestérol. La B5 peut en effet s'ajouter au traitement anti-cholestérol.


Toute prise supplémentaire par le biais de complément multivitaminé, doit être fait sous surveillance médicale stricte.

mardi 9 février 2010

Le groupe des vitamines B : la B3 ou PP.

La vitamine B est en fait un groupe qui en comporte plusieurs soit :
(en vert celle détaillée ici)
Chacune d'elles ont cependant des répercussions précises et différentes sur l'organisme, c'est pourquoi il est nécessaire de les voir séparément.
Ces vitamines doivent absolument être apportées par l'alimentation car elles sont hydrosolubles, elles ne peuvent donc pas être stockées.


La vitamine B3 ou PP
Elle est aussi appelée niacine.
Elle est hydrosoluble.
C'est l'organisme qui la synthétise et pour cela il a besoin d'un acide-aminé essentiel : le tryptophane qui est apporté par certains aliments soit : les oeufs, les volailles et les produits laitiers.
Mais d'autres éléments sont aussi nécessaires : la vitamine B2, la vitamine B6 ainsi que du magnésium.

Les besoins quotidiens normaux
Les apports journaliers recommandés en vitamine B3 ou PP varient selon l'âge et le sexe.
Donc ici vous trouverez les quantités approximatives en fonction de ces critères principaux, mais le poids, et les activités peuvent aussi entrer en ligne de compte.

Quel que soit le sexe :
  • Nourrisson : 2 à 4 mg
  • Enfants de 1 ans jusqu'à 12 ans : de 6 à 12 mg
En fonction du sexe :
  • Adolescents de 13 à 19 ans : 16 mg
  • Adolescentes de 13 à 19 ans : 14 mg
  • Hommes : 16 mg
  • Femmes : 14 mg
  • Femmes enceintes : 18 mg
  • Femmes allaitantes : 17 mg
Source

Les aliments qui en apportent le plus
  • le foie tous animaux
  • toutes viandes
  • volaille
  • poissons
  • fruits secs (arachides)
  • céréales (all Bran)
Liste non exhaustive.

Son rôle et sur quels éléments de notre organisme elle intervient
Elle est extrêmement importante pour de multiples fonctions de l'organisme comme par exemple :
  • dans la dégradation et l'utilisation des protéines ainsi que des lipides et des glucides
  • dans le fonctionnement de l'appareil digestif
  • dans la formation des globules rouges,
  • dans la circulation sanguine,
  • transporte l’oxygène nécessaire aux cellules,
  • dans le fonctionnement du système nerveux
  • dans la production des neurotransmetteurs
  • dans la synthètisation des hormones sexuelles,...etc
Analyse médicale

Sang : 38 à 58 µmol/l soit : 4,6 à 7, 1 mg/l
Globules rouges : 93 à 116 µmol/l soit : 11,4 à 14,2 mg/l

Ce qui peut provoquer des carences
  • certains traitements médicamenteux : Isoniazide (antibiotique), Carbidopa (traitement des maladies neuro-dégénératives : exemple Parkinson)
Ce que les carences peuvent entraîner
  • fatigue
  • maux de tête
  • vertiges
  • troubles de l'humeur
  • des fourmillements dans les pieds et les mains,
  • perte d'appétit,
  • problèmes cutanés dû à l'exposition au soleil
  • Pellagre (carence très importante)
Ce que l'excès peut provoquer
Fait augmenter le taux du bon cholestérol soir le HDL en faisant diminuer le mauvais cholestérol soit le LDL. Et pas conséquent fait diminuer le cholestérol. Elle est plus efficace à ce niveau en association avec les statines, mais provoque des effets secondaires importants non négligeables :
Effets avec prise de 100 mg/jour et jusqu'à 1000 mg/jour
  • vasodilatation au visage et au cou
  • des troubles gastriques
  • démangeaisons
  • maux de tête
  • troubles hépatiques (rares)
Diminue également le taux des triglycérides.

Doses maximales quotidiennes supportables
  • De 1 à 3 ans : 10 mg
  • De 4 à 8 ans : 15 mg
  • De 9 à 13 ans : 20 mg
  • De 14 à 18 ans : 30 mg
  • Adultes : 35 mg
Ceci sans distinction de sexe, donc tenir compte du fait que les femmes ont des besoins légèrement inférieurs aux hommes sauf en cas de grossesse ou d'allaitement.

Remarque : Si il y a une nécessité de complément de vitamine B3 par prise médicamenteuse, mais aussi pour les besoins supplémentaires des autres vitamines du groupe B, la prise doit être faite au cours du repas. L'assimilation sera ainsi plus complète.
Tout supplément doit être fait sous surveillance médicale stricte.
Les effets secondaires d'un surdosage étant très importants.

Le groupe des vitamines B : la B2

La vitamine B est en fait un groupe qui en comporte plusieurs soit :
(en vert celle détaillée ici)
Chacune d'elles ont cependant des répercussions précises et différentes sur l'organisme, c'est pourquoi il est nécessaire de les voir séparément.
Ces vitamines doivent absolument être apportées par l'alimentation car elles sont hydrosolubles, elles ne peuvent donc pas être stockées.

La vitamine B2
Appelée aussi riboflavine, on la retrouve sous l'appellation de E 101 dans l'alimentation industrialisée. En effet elle a une coloration jaune-vert ce qui permet de l'utiliser en guise de colorant naturel.

Elle est synthétisée au niveau de l'intestin par la flore intestinale mais cette synthétisation est en quantité insuffisante, d'où un apport par l'alimentation reste indispensable.
La vitamine B2 a cependant la particularité que ses besoins soient différents en fonction de chaque individu. En effet, le poids, les activités physiques sont aussi des facteurs qui peuvent modifier les besoins.

Les besoins quotidiens normaux
Les apports journaliers recommandés en vitamine B2 varient selon l'âge et le sexe.
Donc ici vous trouverez les quantités approximatives en fonction de ces critères principaux, mais le poids, et les activités peuvent aussi entrer en ligne de compte.

Quel que soit le sexe :
  • Nourrissons : 0,4 mg
  • Enfants de 1 ans jusqu'à 9 ans : de 0,8 à 1,3 mg
En fonction du sexe :
  • Enfants de 10 à 12 ans : Garçons : 1,4 mg / Filles : 1,3 mg
  • Adolescents de 13 à 19 ans : 1,6 mg
  • Adolescentes de 13 à 19 ans : 1,4 / 1,5 mg
  • Hommes : 1,6 mg
  • Femmes : 1,5 mg
  • Personnes âgées (>75) : 1,6 mg
  • Femmes enceintes : 1,6 mg
  • Femmes allaitantes : 1,8 mg
Source AFSSA.

Les aliments qui en apportent le plus
  • foie gras
  • foie, cœur, rognon
  • viande de bœuf, porc
  • fromage de chèvre
  • camembert
  • les œufs
  • levure alimentaire
  • céréales
  • les fruits secs
Liste non exhaustive.

Remarque : elle résiste très bien à la chaleur et est donc de ce fait peu éliminer lors de la cuisson.
De la même façon, elle supporte aussi très bien la congélation. Donc on la retrouve en bonne quantité même si les aliments ont été congelés.

Son rôle et sur quels éléments de notre organisme elle intervient
  • elle intervient sur le métabolisme des glucides, lipides et protéines, elle permet ainsi la transformation des aliments en énergie
  • elle intervient pendant et sur la croissance
  • elle prend soin de notre peau
  • elle permet le bon fonctionnement du nerf optique, associée pour cela avec la vitamine A.
Analyse médicale

75 à 150 µg / l

Ce qui peut provoquer des carences
Il n'y a pas de carence à proprement parlé, car la vitamine B2 existe dans la plupart des aliments mais surtout comme dit précédemment, elle est aussi synthétisée en partie par la flore intestinale.
Mais peut donc toutefois observer une carence dans les cas suivants :
un syndrome de mal-absorption
l'hypothyroïdie
des diarrhées
l'utilisation d'aliments, boissons et de traitements diurétiques
la lumière peut l'éliminer des aliments
les personnes âgées
Ce que les carences peuvent entraîner
  • les cheveux et les ongles peuvent devenir cassants et ternes.
  • les yeux peuvent être secs ce qui implique l'apparition de démangeaisons, de picotements. La vascularisation peut être modifiée et entraîner des lésions oculaires et plus précisément une opacité du cristallin.
  • une hypersensibilité à la lumière (photophobie)
  • la peau peut en être altérée au niveau du front, des joues et du nez
  • une altération du goût due à une inflammation de la langue
  • les lèvres sont sèches et peuvent se fissurer facilement. Elles sont alors d'un rouge très foncé
Ce que l'excès peut provoquer
Tout comme pour les carences, il n'y a pas vraiment de risque.
En effet, si il existait un excès l'organisme l'éliminerait immédiatement par les urines.
Mais si cette élimination ne pouvait se faire suite à une insuffisance rénale par exemple, un excès pourrait alors montrer :
  • des démangeaisons
  • des nausées
  • une faiblesse musculaire
  • des engourdissements
Remarque : Si il y a une nécessité de complément de vitamine B2 par prise médicamenteuse, mais aussi pour les besoins supplémentaires des autres vitamines du groupe B, la prise doit être faite au cours du repas. L'assimilation sera ainsi plus complète.

lundi 8 février 2010

Le groupe des vitamines B : la B1

La vitamine B est en fait un groupe qui en comporte plusieurs soit :
(en vert celle détaillée ici)
Chacune d'elles ont cependant des répercussions précises et différentes sur l'organisme, c'est pourquoi il est nécessaire de les voir séparément.
Ces vitamines doivent absolument être apportées par l'alimentation car elles sont hydrosolubles, elles ne peuvent donc pas être stockées.

La vitamine B1
Elle est aussi appelée thiamine ou aneurine.
Elle est indispensable au métabolisme des sucres ou/et des hydrates de carbone.

Les besoins quotidiens normaux
Les apports journaliers recommandés en vitamine B1 varient selon l'âge et le sexe.
Donc ici vous trouverez les quantités approximatives en fonction de ces critères principaux, mais le poids, et les activités peuvent aussi entrer en ligne de compte.

Quel que soit le sexe :
  • Nourrissons : 0,2 mg
  • Enfants de 1 ans jusqu'à 12 ans : de 0,4 à 1 mg
En fonction du sexe :
  • Adolescents de 13 à 19 ans : 1,3 mg
  • Adolescentes de 13 à 19 ans : 1,1 mg
  • Hommes : 1,5 mg
  • Femmes : 1,3 mg
  • Personnes âgées (>75) : 1,2 mg
  • Femmes enceintes : 1,8 mg
  • Femmes allaitantes : 1,8 mg
Source AFSSA.

Les aliments qui en apportent le plus
  • les viandes maigres, surtout le porc, le foie
  • jambon
  • saucisson sec
  • le jaune d'œuf
  • les produits laitiers
  • les huîtres
  • les arachides
  • noix
  • noisettes
  • levure alimentaire
  • germe des céréales
  • haricots secs
  • petits pois
  • lentilles
Liste non exhaustive.

Son rôle et sur quels éléments de notre organisme elle intervient
Essentielle dans la production de l'énergie.
Elle permet :
  • la transformation des glucides, des protéines et des lipides afin de produire l'énergie utile à l'organisme.
  • de favoriser l'appétit : en stimulant la formation d'une enzyme permettant l'assimilation des aliments..
  • un bon équilibre nerveux : en favorisant le bon fonctionnement du système nerveux et en stimulant de ce fait les fonctions cérébrales ainsi que la mémoire.
  • permet le bon fonctionnement des muscles mais aussi le cœur.
Analyse médicale

15 à 45 nmol /l soit : 5 à 15 µg / l

Ce qui peut provoquer des carences
  • l'alcoolisme
  • la cuisson des aliments à des températures trop élevées, la lumière, et l'air
  • les diarrhées chronique, troubles intestinaux
  • les vomissements
  • les régimes trop restrictifs, anorexie, jeûne prolongé
  • le diabète
  • l'hyperthyroïdie
  • les diurétiques
    Ce que les carences peuvent entraîner
    • le Béribéri
    • polynévrite
    • fatigue
    • troubles de la mémoire
    • maux de tête
    • perte d'appétit
    • insomnie,
    • irritabilité
    • palpitations
    • amaigrissement
    • lourdeur et raideur des jambes
    • troubles psychiques irréversibles (alcoolisme)
    Ce que l'excès peut provoquer
    Peut avoir un effet diurétique.

    Remarque : Si il y a une nécessité de complément de vitamine B1 par prise médicamenteuse, mais aussi pour les besoins supplémentaires des autres vitamines du groupe B, la prise doit être faite au cours du repas. L'assimilation sera ainsi plus complète.

    Résultats sondages.

    Prenez-vous des compléments en vitamines, sels minéraux,..etc ?

    Nombre de votes : 32

    Oui par cure.
    10 (31%)
    Oui au quotidien.
    11 (34%)
    Non jamais
    5 (15%)
    Non mais cela m'est déjà arrivé.
    6 (18%)

    dimanche 7 février 2010

    La vitamine A.

    La vitamine A a besoin de plusieurs éléments importants pour son métabolisme.
    • le zinc
    • la vitamine E : permet une meilleure absorption et renforce le stockage dans le foie.
    • des protéines

    Très important !!!!!

    La vitamine A peut être très dangereuse en cas de surdosage car elle est facilement stockée par l'organisme. Le surdosage peut débuter à partir de 150 mg soit 500 000 UI.

    De plus elle est aussi nuisibles aux autres vitamines.

    Analyse médicale

    1200 à 2400 UI /l soit : 1.55 à 3.3 µmol /l soit : 430 à 860 µg /l

    Les besoins quotidiens normaux
    Les apports journaliers recommandés en vitamine A varient selon l'âge.
    Donc ici vous trouverez les quantités approximatives en fonction de ce critère qui est le principal, mais le poids, et les activités peuvent aussi entrer en ligne de compte.
    • Nourrissons : 400 à 500 µg
    • Enfants de 1 à 12 ans : 300 à 600 µg
    • Adolescents de 13 à 19 ans : 600 à 900 µg
    • Adolescentes de 13 à 19 ans : 600 à 700 µg
    • Hommes : 900 µg
    • Femmes : 700 µg
    • Femmes enceintes : 750 à 770 µg
    • Femmes allaitantes : 1200 à 1300 µg
    Source

    Les aliments qui en apportent le plus.
    Les aliments d'origine animale.
    • agneau, porc, veau
    • les pâtés de foie de tout animal
    • le jaune d'oeuf
    • les poissons
    • l'huile de foie de morue
    • les produits laitiers
    Liste non exhaustive.
    Dans les légumes mais avec la pro-vitamine A. Développée plus bas.

    Son rôle et sur quels éléments de notre organisme elle intervient.
    • Indispensable à nos yeux pour une bonne vision mais surtout elle est la protectrice de notre cornée
    • permet le développement des différents tissus : la peau, la cornée, les bronches (voies respiratoires) mais aussi les intestins
    • Indispensable au développement osseux du foetus et pour la croissance de l'enfant
    • agirait dans le cas d'inflammation
    • Utile dans la synthèse de la progestérone, des hormones et de certaines protéines
    • Utile au système immunitaire en aidant l'organisme à résister contre les diverses attaques qu'il peut subir
    • Permet aussi un ralentissement du vieillissement
    • permet l'absorption du fer
    • Un peu en controverse, des études montreraient qu'elle pourrait aussi être utile en prévention de certains cancers.
    Ce qui peut provoquer des carences
    Les carences sont rares dans les pays occidentaux. Mais certaines maladies peuvent entraîner une carence.
    • végétalisme et végétarisme qui n'apporte que la béta-carotène mais pas de vitamine A directement.
    • ne pas manger suffisamment de fruits et légumes grâce à l'apport de la béta-carotène
    • syndrome de mal-absorption : maladie coeliaque
    • troubles intestinaux
    • troubles hépatiques
    • les régimes trop restrictifs
    • certaines parasitoses
    • carence en zinc (par nuisance à la synthétisation de la béta-carotène)
    • carence en vitamine C (par nuisance à la synthétisation de la béta-carotène)
    • alcoolisme (par nuisance à la synthétisation de la béta-carotène)
    • l'hypothyroïdie (la thyroïde transforme le béta-carotène en vitamine A)
    Ce que les carences peuvent entraîner
    • entraîne des troubles importants de la vision
    • possibilité de xérophtalmie. Dans les cas les plus graves elle peut entraîner la cécité.
    • croissance osseuse est perturbée et peut même conduire à un arrêt complet de la croissance chez l'enfant.
    • perturbation du système immunitaire : risque de développement d'infections virales ainsi que des troubles respiratoires.
    • appétit diminué = risque de perte de poids, mais risques également d'autres carences par l'absence d'alimentation
    • risques de diarrhées dues à une altération de la muqueuse intestine.
    Ce que l'excès peut provoquer

    On peut donc augmenter les risques d'un excès si en plus d'une alimentation correcte et variée, on ajoute à cela des prises de vitamines en complément.
    Donc si votre alimentation est riche et variée, vous prendrez bien plus de risques à prendre de la vitamine A en complément, puisque le risque de carence est tout de même relativement limité.

    Le trop de vitamine A peut donc entraîner :
    • Chute des cheveux pouvant aller jusqu'à l'allolopécie.
    • Troubles de la vision qui peut être observé par un dédoublement des objets = diplopie
    • Conjonctivite
    • Maux de tête
    • Risque d'augmentation du volume du foie par le fait que la vitamine A est stockée à son niveau
    • Des douleurs osseuses
    • Dessèchement de la peau (desquamation)
    • Sécheresse oculaire
    • Perte d'appétit
    • Nausées, vomissements
    • Douleurs abdominales
    • Hyperleucocytose (augmentation importante des leucocytes = sortes de globules blancs)
    • ostéoporose
    La provitamine A ou la béta-carotène.
    Les fruits et les légumes contiennent de la provitamine A, autrement dit la carotène ou béta-carotène, qui peut-être transformée par l'organisme et ainsi synthétisée en vitamine A.
    L'apport journalier conseillé en béta-carotène est de 2 mg environ. Un excès peut provoquer divers troubles comme : maux de tête, perte d'appétit, douleurs abdominales.

    La plupart des légumes en contiennent mais aussi les fruits.
    Contrairement à ce qu'on pourrait croire ce n'est pas la carotte qui en contient le plus mais la patate douce : 9,5 mg.
    Les autres légumes et fruits sont par ordre important d'apport :
    • le chou vert frisé mais cru
    • La carotte cuite
    • les épinards cuits
    • la carotte crue
    • les épinard crus
    • les laitues à feuilles rouges
    • la mâche
    • la citrouille
    • le pissenlit
    • la ciboulette
    • les poivrons rouges
    • l'abricot séché
    • les melons
    • le brocoli
    • l'abricot cru.
    La plupart des autres légumes et fruits en apportent également mais là le taux est inférieur à 1 mg.
    La béta-carotène permet la bonne absorption du fer tout comme la vitamine C.

    Petit truc pour savoir rien qu'à la couleur si un légume ou un fruit peut contenir beaucoup de béta-carotène : la couleur va du jaune au rouge en passant par l'orangé.

    Pour aider l'absorption du béta-carotène pensez toujours à ajouter un peu de matière grasse à vos légumes.
    Si vous prenez les fruits ou les légumes en jus, idem ajouter un peu d'huile d'olive par exemple, quelques gouttes suffisent amplement.
    Publier le message

    Remarque : La provitamine A ne peut, en revanche, pas permettre un excès de la vitamine A, puisque l'organisme synthétise la provitamine en vitamine A qu'en fonction des besoins.

    Les vitamines : généralités.

    Il existe 6 grands groupes de vitamines.
    Les vitamines sont soit :
    Hydrosolubles = l'organisme ne peut pas les stocker, elles donc apportées au quotidien par les aliments et elles sont donc solubles dans l'eau. Il s'agit de toutes les vitamines du groupe B + la vitamine C.
    Liposolubles = qui sont stockées dans l’organisme et absorbées avec les graisses. Il s'agit des vitamines : A, D, E et K

    Chaque groupe est nécessaire à l'organisme pour différentes fonctions de l'organisme
    Les vitamines sont bénéfiques mais peuvent être aussi nuisibles à l'organisme mais aux autres vitamines également.
    Un peu comme le magnésium et le calcium sont ennemis, certaines vitamines peuvent inhiber d'autres vitamines.

    Toutes les vitamines sauf une : la vitamine D doivent être apportées par notre alimentation. D'où l'importance que cette dernière soit riche et variée puisque chaque aliment apporte sa vitamine (ou ses) spécifique ainsi que la quantité.

    Contrairement à ce qu'on peut croire et surtout à ce qui est souvent dit, il n'est pas nécessaire d'avoir beaucoup de vitamines dans l'organisme pour aller bien.
    Le principal est d'avoir la quantité nécessaire au quotidien.
    Car un trop de vitamines peut souvent faire autant de mal qu'une carence.
    Certaines vitamines en trop grande quantité peuvent détruire ou annuler l'effet d'une autre vitamine, mais surtout un trop peut provoquer même des symptômes très importants.
    Dans certains cas et certaines périodes de la grossesse, l'apport de certaines vitamines peut être très nocif pour le foetus.

    Donc quand on dit que les vitamines ne peuvent pas faire de mal, que c'est toujours bon pour la santé : c'est faux.

    Connaître un peu mieux le rôle de chaque vitamine, la quantité utile au quotidien, comment la trouver et où et surtout aussi connaître ce qu'elle peut provoquer comme troubles, est nécessaire, afin de ne pas commettre d'erreur.
    Connaître les aliments qui contiennent les vitamines, lesquelles et en quelle quantité est aussi très important.

    Ici je fais donc un point sur chaque vitamine et plus précisément sur :

    Les besoins quotidiens normaux
    Les aliments qui en apportent le plus
    Son rôle et sur quels éléments de notre organisme elle intervient
    Analyse médicale
    Ce qui peut provoquer des carences
    Ce que les carences peuvent entraîner
    Ce que l'excès peut provoquer
    Les provitamines

    Liens intéressants.
    Quels rôles ont les constituants alimentaires ? 
     

    vendredi 5 février 2010

    TRES IMPORTANT : Hopital public en danger !!!

    Réagissons de suite et signons la pétition.

    Comme on le sait le système de santé "à la française" dont nous pouvions être si fière, est depuis plusieurs années mit en danger.
    Actuellement, il vit peut-être ces derniers jours si on laisse faire Madame Bachelot et le gouvernement actuel.

    Plusieurs médecins, chef de service, démissionnent de leur poste du service administratif au sein de l'hôpital, car ils disent ne pas pouvoir ni vouloir continuer à faire ce qui leur est demandé.
    Voir pour cela les différente courriers sur le site du Mouvement de la défense de l'hôpital public + d'autres passés sur les ondes des différents médias.

    A ce lien : Pétition pour la défense de l'hôpital. retrouvez l'explication claire des raisons de leur mouvement, plus le lien pour signer la pétition.

    Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

    Pourquoi ce blog ?

    Ma photo
    Valenciennes, Nord, France
    Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

    Archives.