Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


mardi 23 décembre 2014

Articles de médecins

Beaucoup de médecins se fient aux recommandations ministérielles, ou/et de la sécurité sociale, et soignent surtout les chiffres des résultats au détriment du seul vrai intéressé : le patient. 

Mais des médecins eux, fort heureusement, ne suivent pas ces exemples et soignent vraiment leur patient.
Plusieurs médecins sont assez clairs dans leur façon de voir les maladies de la thyroïde mais aussi surtout de les traiter. Certains écrivent des articles, qui pourraient vous servir afin de convaincre votre généraliste ou endo, de changer de façon de faire.

Un article qui met surtout en avant le fait que la TSH seule n'est pas suffisante et qu'il faut tenir compte également des hormones dont voici un extrait :

Quelles sont les hormones à doser en cas de problème de thyroïde ?

Dr Catherine de Goursac : La thyroïde est une glande située à la base du cou, qui produit des hormones thyroïdiennes dénommées T3 et T4, sous le contrôle d'une autre hormone, la TSH (pour thyroid stimulating hormon), sécrétée par l'hypophyse. En France, on diagnostique classiquement les troubles de la thyroïde en dosant le taux de TSH. Pourtant, il semble parfois indispensable de mesurer les taux d'hormones T3 et/ou T4. Pourquoi ? Parce que par exemple, une diminution spécifique de l'hormone thyroïdienne T3 augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, avec une même commande de TSH, on peut se retrouver avec des taux différents de T3 et de T4. Il faut savoir que la T4 se convertit classiquement en T3 (seule la T3 est active), à l'aide de plusieurs micronutriments (manganèse, sélénium, iode…). Il arrive pourtant parfois que le taux de T4 soit élevé et celui de T3 très bas car la conversion se fait mal. Ainsi, une personne légèrement carencée en manganèse ou sélénium peut avoir un taux de TSH normal et pourtant présenter une hypothyroïdie parce qu'elle n'a pas suffisamment d'hormones T3. Au final, lorsqu'un dysfonctionnement thyroïdien est suspecté, il faut réaliser un dosage de la TSH, mais il est également important de doser les vraies hormones thyroïdiennes : T3 et T4.
Source : entretien avec le Docteur Catherine de Goursac Médecin anti-âge et nutrition. 
Et pour en savoir plus. 

Il y a aussi dans le même ordre d'idées : L'hypothyroïdie de type 2. De Bruno Lacroix qui est physiologiste, expert en nutrition et micro-nutrition. Conférencier international en médecine fonctionnelle.
Voir à ce sujet l'article sur le blog : La T3 : comment l'organisme la gère-t-il ? 

L'état dépressif ou "dépression" ?
Beaucoup de patients, sont aussi diagnostiqués dépressifs et se voient alors confiés aux bons soins d'un psychiatre. Or quand un psy connait bien son travail, il connait bien les risques des hormones thyroïdiennes d'être la cause d'une "dépression", qui est bien souvent plus un état dépressif qu'une vraie dépression pouvant nécessiter, elle, des anti-dépresseurs ou autres anxiolytiques. 
Dans le cas d'un état dépressif par manque d'hormones thyroïdiennes ou d'un trop, ce qui peut parfaitement arriver, les seuls traitements efficaces, sont les traitements thyroïdiens. 
Si c'est une hypo qui cause un état dépressif, c'est la supplémentation en hormones T3 et T4, et surtout les T3, qui permettra une nette amélioration. 
Si c'est une hyper, le traitement freinateur permettra l'amélioration.  A savoir que jusque dans les années 50 - 60, on traitait, les malades d'hyperthyroïdie et surtout ceux de la maladie de Basedow, en asile psychiatrique.

Pour faire valoir auprès de votre médecin, que ce sont vos hormones qui sont en cause, les articles suivants sont très importants : 
Dépression fondation canadienne
Dépression et thyroïde

Autres situations féminines.


Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.