Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


mardi 2 mars 2010

LA PROLACTINE

Le prélèvement peut être effectué à tout moment de la journée.

La prolactine est sécrétée par l'hypophyse. Elle est sensible au stress (sa production peut être augmentée en cas de stress), et de ce fait le prélèvement devra être effectué après une période de repos.

Le dosage de la prolactine est une analyse qui est préconisée lorsqu'il existe :
  • Chez la femme : des absences de règles (aménorrhées), grossesse, une stérilité, une galacthorrée (écoulement laiteux des seins) ou en revanche une absence de montée laiteuse, des ovaires polykystiques.
  • Chez l'homme : une impuissance, en cas de gynécomastie (développement excessif mammaire chez les hommes d'origines divers), la stérilité.
  • plus généralement : en cas d'adénome à prolactine.
La prolactine agit pour les femmes sur la progestérone et pour les hommes sur la testostérone.

Les valeurs de référence varient suivant le sexe.
En ce qui concerne les femmes les valeurs sont :
  • avant la ménopause = 3 - 27 µg /l
  • après la ménopause = 2 - 15 µg /l
  • pour la grossesse = les taux augmentent jusqu'à 200 µg/l. Les taux resteront élevés en cas d'allaitement.
En ce qui concerne les hommes : 2 - 15 µg /l.

En cas d'augmentation, il pourrait y avoir pour conséquences :
  • un adénome à prolactine
  • une dystrophie ovarienne
  • un syndrome de Chiari-Frommel = aménorrhée et galacthrorée persistantes après l'accouchement.
  • une maladie due à l'absorption de médicaments tels que : anti-dépresseurs, lithium, œstrogènes, anti-histaminiques, la morphine, inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (certains),...............
  • une anorexie
  • différentes pathologies et troubles endocriniens : hypothyroïdie primitive, syndrome de Cushing, une insuffisance rénale ou hépatique,.......
Il peut y avoir une diminution du taux après absorption de certains traitements médicamenteux dopaminergiques.

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.