Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


dimanche 28 janvier 2007

Le tabac et la thyroïde

Nous savons tous que le tabac et santé ne font pas très bon ménage.

Le tabac est connu pour sa nocivité sur les poumons, le coeur, le système veineux.
Mais des études plus approfondies ont permis de mettre en évidence d'autres points de notre organisme fortement perturbés par le tabac.

Nous parlerons surtout dans un premier temps de ses méfaits sur la thyroïde.
Les risques sont différents que l'on soit déjà atteint d'une pathologie thyroïdienne ou pas.

D'après les différentes études pour un fumeur non atteint d'une pathologie thyroïdienne, son risque sera la stimulation thyroïdienne par le tabac. Cette stimulation sera donc stoppée à l'arrêt et pourra momentanément entrainer une hypothyroïdie.

D'après les différentes pathologies thyroïdiennes :
  • Un hyperthyroïdien aggravera son hyperthyroïdie en stimulant en permanence la conversion des T4 en T3. Le traitement anti-thyroïdien en sera donc moins efficace.
  • Les Basedow auront en plus un risque d'aggravation de leur exophtalmie. Le traitement par anti-thyroïdiens peut être diminué par le tabac et les rechutes seront plus rapides.
  • En effet le tabac agirait comme stimulant des anti-récepteurs de la TSH.
Remarque 1 : en analyse biologique le taux des T3 sera particulièrement modifié alors que les T4 elles peuvent être abaissées et la TSH très basse voire indétectable. Cela démontre que le tabac aurait une influence de stimulation sur la conversion des T4 en T3.

Un hypothyroïdien ou malade Hashimoto aggravera son hypothyroïdie, mais dans certains cas le tabac pourra aussi masqué l'hypothyroïdie par l'absence des symptômes, qui pourraient alors se révéler à l'arrêt de l'intoxication tabagique.

Remarque 2 : cela n'entraine pas que toute personne, non atteinte d'une pathologie thyroïdienne, le sera à l'arrêt du tabac.
Car même si en début d'arrêt du tabac, on peut constater une diminution des T4 et une élévation de la TSH les choses rentreront dans l'ordre rapidement.

Quelle que soit la pathologie thyroïdienne le tabac aidera au développement du goitre.
La thyroglobuline se verra aussi très fortement augmentée chez les fumeurs, donc le tabac est un facteur à bien précisé lors de la lecture de ce résultat lors des contrôles pour le cancer.

Remarque 3 : Le tabagisme passif est un facteur de risques de maladie thyroïdienne.

Lien intéressant : Les effets du tabac sur la thyroïde.

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.