Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


jeudi 21 avril 2011

La thyroïde, l'iode, les hormones T3 et T4 mais aussi les T1 et T2.

La thyroïde a besoin d'iode pour fonctionner.
Pour cela, elle a des hormones qui lui permettent de le fixer : les T1 et les T2 qui sont des hormones inactives au niveau de l'organisme.

Mais la combinaison de ces deux hormones permettent la production de la T3 active mais également (apparemment) la T3 non active soit la rT3 ou T3 reverse
La T2 seule donne la T4. 

La pompe qui permet aux cellules de capturer les iodures dans le sang, transfert ensuite ces iodures dans le cytoplasme.
Les iodures plasmatiques sont pompées par les cellules thyroïdiennes et ces iodures sont ensuite transférées dans le cytoplasme des cellules thyroïdiennes. Cette pompe permet une concentration dans le cytoplasme quarante fois + que la concentration plasmatique. Donc quand on dit qu'il peut manquer d'iode, il pourrait à la rigueur en manquer dans le sang, mais pas forcément dans la thyroïde, qui pourtant bien que très vascularisée, semble être bien capable de pouvoir encore contenir plus d'iode que de sang.
D'où l'intérêt dans certains cas de faire aussi une scintigraphie même avec une hypothyroïdie. Ce cas est surtout  par exemple, quand on ne trouve pas de cause évidente à l'hypothyroïdie présente. 

En ce qui concerne justement la fixation de l'iode par la thyroïde. 
On administre de l'iode 131, le plus souvent par injection intra-veineuse.
On a alors trois réponses possibles :
  • Euthyroïdie : après 8 heures 20%  de fixation.  Après 24 heures 40% de fixation.
  • Hypothyroïdie : après 48 heures que 5% de fixation.
  • Hyperthyroïdie : après 10 heures 80% de fixation.
Donc quand on fait une scintigraphie, on n'attend jamais aussi longtemps bien entendu pour faire l'examen. Mais là les doses et les délais sont calculés de façon proportionnelle, bien entendu.
Attention : Cela indique tout de même un point important, c'est le délai pendant lequel l'iode radioactif est encore présent dans votre organisme et ce quel que soit le dosage que l'on vous a injecté. Donc prudence dans le contact avec les personnes fragilisées comme les enfants, les femmes enceintes, les personnes malades et les personnes âgées.

Les hormones T1 et T2 sont ensuite "recyclées".
Les T3 et les T4 mais aussi donc des rT3, vont partir elles dans le sang.
Attention : ce sont les hormones libres qui sont actives pas les totales.

Les T4 subissent alors une modification en perdant un atome d'iode et deviennent alors des T3. 

80 à 90% environ des T4 Libres deviennent des T3. Hormones libres qui ne représentent qu'un tout petit pourcentage des hormones Totales, à peines 0,03 %.
L'action des hormones thyroïdiennes est présente après 24 heures pour les T3 et168 heures pour les T4 soit une semaine.
Leur action est donc progressive et très lente.

Lorsqu'il existe des problèmes hormonaux thyroïdiens il est nécessaire donc de contrôler plusieurs choses qu'on connait déjà, citées dans d'autres articles dont La T3 : comment l'organisme la gère-t-il ? mais aussi La pré-albumine, albumine, et la globuline. Des anomalies à ces niveaux peuvent perturber le transport des hormones Totales. Car même si ce sont les Libres qui sont actives, les hormones Totales et les Libres sont liées d'une certaine façon. Mais c'est un phénomène complexe, donc je ne m'étendrais pas ici sur le sujet, mais qui est en partie expliqué dans le lien donné à la fin.

Liens : Les hormones thyroïdiennes iodées.
Influence de la liaison des hormones thyroïdiennes aux protéines plasmatiques sur l’homéostasie de la fonctionthyroïdienne.
Hormones thyroïdiennes.  Technique mais synthétise les différentes phases de fonctionnement de la thyroïde.

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.