Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


lundi 4 janvier 2010

Constipation, prurit : quelques petits conseils pratiques.

La constipation.


Afin d'éviter ou améliorer une constipation, il existe quelques petites règles toutes simples. 

  1. Il faut boire en quantité suffisante, 1,5 L/jour conseillé, de l'eau riche en magnésium type Hépar, Courtmayeur,....
  2. Mastiquer longuement les aliments afin de favoriser l'apport de la salive qui aidera à la digestion et qui permet de en plus d'avoir un effet de satiété plus rapide, et ainsi cela peut limiter une prise de poids en mangeant trop.
  3. Manger des légumes et des fruits cuits et crus. Les fruits secs sont très appréciables mais attention toutefois car ils sont aussi très caloriques. 
  4. Manger des légumes riches en fibres : toutes les espèces de haricots dit en "en branche", courgettes, aubergines, tomates. 
  5. Éviter les légumes tels que : choux, bettes, céleris, oignons et champignons ainsi que les haricots féculents tels les flageolets. 
  6. Se présenter à selle même sans réel besoin. Faire travailler le sphincter. Des constipations sont effectivement souvent dues à une paresse sphinctérienne et la bonne façon de le rééduquer est de le stimuler par des poussées. On peut aussi le faire travailler par un mouvement simple de serrement et de relâchement. 
  7. Des massages circulaires sur le ventre en position couchée et/ou lors des selles peuvent aussi être très bénéfiques. 
  8. La marche et le vélo sont aussi très recommandés.



    Le prurit anal.

    Très désagréable, il survient souvent le soir ou la nuit et observe une accalmie la journée.
    Peut-être souvent présent lors d'hypothyroïdie et peut être soulager à la prise du traitement thyroïdien.

    Mais il y a des petits trucs afin de le supprimer et/ou de l'éviter.
    1. Se laver deux fois par jour, avec un savon doux ne contenant pas de détergent ou pain de savon ou dit surgras. Il faut bien rincer et sécher la zone en tamponnant ou avec un sèche cheveux. Surtout lorsque la zone est ulcérée, ne pas frotter. Ce nettoyage peut et doit être fait aussi après chaque selle, dès que c'est possible.
    2. Si la zone est ulcérée, on pourra utiliser de l'éosine afin d'aider à sécher la zone.
    3. Des pommades ou crèmes adaptées pourront aussi être appliquées. Votre médecin généraliste ou un proctologue pourront vous conseiller.
    4. Éviter les papier de toilettes colorés et parfumés. En effet cette zone de notre corps est très sensible à tous ces produits.
    5. Éviter les slips et plus précisément les fonds de slip synthétiques. Privilégier les slips en coton surtout lors des poussées importantes.
    6. Éviter également les slips et surtout les fond de couleur. Même problème que pour les papiers de toilette.
    7. Pour les femmes : éviter, les protèges slip, protections périodiques. Utiliser un tampon si possible le temps que le prurit soit éliminé.
    8. Éviter les slips et pantalons serrés.
    9. Éviter les boissons ou aliments irritants tels que : le chocolat, le café, le thé, l'alcool et les épices bien entendu.
    Remarque : penser à prendre un vermifuge au moins une fois par an et surtout justement en cas de prurit anal.

    En cas d'hémorroïdes

    Consulter le proctologue (gastro-entérologue) qui pourra traiter et surtout soulager de suite.

    Les différents traitements sont :
    • une ligature à élastique
    • une sclérose
    • incision ou excision de la thrombose hémorroïdaire
    • instauration d'un régime alimentaire ou remise en mémoire des choses à faire (ou manger) ou à ne pas faire (augmentation de prise de fibres) afin d'éviter la constipation. (Voir plus haut.)
    • prise de veinotoniques
    • anti-inflammatoires
    • antalgique périphérique
    Il existe encore d'autres traitements, qui peuvent être utilisés en fonction du praticien mais aussi de l'hémorroïde elle-même.

    Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

    Pourquoi ce blog ?

    Ma photo
    Valenciennes, Nord, France
    Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

    Archives.