Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


"Pour ceux qui ne tolèrent pas (la nouvelle formule, ndlr), l'ancienne formule du Levothyrox sera disponible à partir du 2 octobre dans les pharmacies", a déclaré la ministre à l'antenne de RMC.
source : AFP


mercredi 21 mars 2012

T3 et T4 comment les doser, comment gérer les dosages des traitements ?

Généralement, il est dit que pour le mieux, on doit avoir un taux de T4 et de T3 dans le tiers supérieur de la norme des laboratoires. C'est vrai, mais pas toujours.

Un point s'impose, car très souvent il y a une erreur d'interprétation en fonction des traitements prit, soit : 
  1. traitement de T4 seul
  2. traitement de T4  associé à un traitement de T3. 
Quand on prend un traitement unique de T4, comme le Levothyrox ou L-thyroxine, il est effectivement souvent nécessaire d'avoir des résultats des hormones, les deux soit T4 et T3, dans le tiers supérieur de la norme du laboratoire.
Les deux car la T4 est transformée ensuite par l'organisme en T3 qui elle, est l'hormone vraiment active et utile à pour ainsi dire, chaque cellule de l'organisme. Donc il faut beaucoup de T3 pour que notre corps fonctionne au mieux. 

Quand on prend un traitement T4 + T3, il n'est plus nécessaire d'avoir autant de T4 puisque on fait un apport direct de T3, ainsi l'organisme peut se servir directement. 
C'est pourquoi, il est nécessaire de diminuer la T4 avant d'introduire la T3. Voir : Passer du Levothyrox à Euthyral ou ajouter du Cynomel au Levothyrox.

Vous changez de traitement et introduisez la T3, il faut donc bien diminuer la T4 avant. Ensuite vous attendez afin de voir comment les choses évolues. 
Les suites, ne sont pas pour autant : on augmente à nouveau la T4  et la T3.
On peut très bien rester au même dosage de T4 et de T3 si les choses ont évolué positivement. 
On peut aussi conserver ce même dosage de T4 et augmenter légèrement la T3. Les augmentations se faisant en général par 1/4 de comprimé. En reprenant aussi le fait que si on augmente encore la T3, on peut encore diminuer la T4. C'est tout à fait possible bien entendu, et voire même le mieux à faire.
Et ensuite seulement on peut faire un réajustement de T4 mais si et seulement si c'est nécessaire. 
Car l'apport de T3 fait, peut largement suffire pour aller mieux. 
Mais si vous avez trop de T4 - et attention là je ne parle pas d'un trop par rapport aux normes du labo, mais par rapport à vos propres besoins - vous allez avoir des symptômes qui vont entrainer un mal-être. 

Donc quand on fait une introduction de T3, on doit aussi diminuer le dosage de la T4 mais aussi donc souvent veiller à ce que le taux dans le sang ne soit pas trop haut, car trop de T4 (par rapport à vos besoins toujours et pas en fonction des normes du labo) peut donner des symptômes à type d'hyperthyroïdie et peut nuire en plus aux T3, puisque un trop de T4 peut engendrer la production de rT3.
rT3 qui elles peuvent bloquer l'action des T3. 

Des personnes diront : "Oui mais si on prend de la T3 alors pourquoi prendre encore de la T4 ? Ne peut-on pas ne prendre que de la T3 ?"
La réponse est non. 
Car la T4 est oui transformée en T3 par l'organisme mais certains organes font leur petite cuisine tout seul. C'est le cas par exemple du cerveau. Donc pour lui les T4 sont nécessaires. Il peut aussi se servir de la T3 apportée directement, mais le mieux est qu'il puisse faire sa cuisine tout seul. 
Les hormones T3 ou T4 apportées par un traitement sont des amies. Mais il est vrai que le mieux est d'en avoir des naturelles et c'est surtout vrai pour les T3, puisque ce sont les hormones actives. 

Remarque 1 : à chaque fois que je parle d'un trop, il est bien question d'un trop en fonction des besoins de chaque personne et pas en fonction des normes du laboratoire. Ce qui est souvent complètement différent. 

A retenir :
Il faut que chacun puisse trouver SES propres normes. Ce n'est pas facile il est vrai. Mais en allant doucement sur le dosage du traitement et des traitements si on fait un apport direct des deux hormones, on arrive à les découvrir. 

Un trop de T4 peut nuire plus qu'apporter un bénéfice dès lors qu'on prend un traitement de T3. 

Quand on fait un apport de T3 direct, il n'est plus nécessaire d'avoir un taux important de T4.

PS : cet article apparait dans la catégorie Médicaments et aussi dans celle des Hormones, anticorps, TSH,... quel rôle ?
Car difficile de savoir à quelle rubrique unique il correspond le mieux. 

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.