Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


"Pour ceux qui ne tolèrent pas (la nouvelle formule, ndlr), l'ancienne formule du Levothyrox sera disponible à partir du 2 octobre dans les pharmacies", a déclaré la ministre à l'antenne de RMC.
source : AFP


dimanche 28 janvier 2007

Le cancer de la thyroïde.

Dernière mise à jour : 13/09/2008


Le cancer de la thyroïde est un cancer très rare à peine 1 % des cancers développés.

Il y a 4 types de cancers :
  • les papillaires les plus courants = 80 %
  • les vésiculaires (ou folliculaires) = 10 % et prédominent vers la quarantaine.
Ces deux types de cancer sont différenciés et produisent de la thyroglobuline.
  • les médullaires = 5 % Sécrètent la calcitonine qui est le marqueur pour ce type de cancer.
  • les anaplasiques ou indifférenciés = - de 5 % et sont graves
  • D'autres plus rares : métaplasique malpighien, sarcome conjonctif, lymphome...

Les causes :
  • Le goître du à une carence en iode
  • L'excès d'iode : l'alimentation consommation importante de fruits de mer ou poissons de mer, apport par voie médicamenteuse,....
  • Certains médicaments, comme le pentobarbital, la griséofulvine, la spironolactone
  • Les professions médicales : postes exposés au rayons X
  • Maladies thyroïdiennes = goître ou nodule thyroïdien, la thyroïdite d'Hashimoto favoriserait le risque des lymphomes thyroïdiens.
  • Antécédents familiaux : pour les formes rares médullaires du cancer de la thyroïde.
  • Tchernobyl ?????
Dépistage :
  • Lorsque l'on découvre un nodule thyroïdien, on procède à une cytoponction fiable à 95 %, qui permet déjà d'avoir une connaissance plus précise de la nature de ce nodule.
  • Le bilan biologique : dosage de la TSH mais aussi mieux avec les hormones T3L et T4L, de la calcitonine (bon marqueur des cancers thyroïdiens médullaires).
  • L'échographie permet de savoir si le nodule suspecté à la palpation est : solide, liquidien ou mixte, échogénicité, isolé ou si présence d'autres nodules. Les nodules isolés étaient jusqu'il y a peu encore, considérés comme potentiellement cancéreux d'office et entraînaient les médecins à les traiter chirurgicalement sans attendre. Depuis, on a observé que ces nodules n'étaient pas plus à risques que les autres.
  • La scintigraphie avec l'hyperthyroïdie pour un éventuel nodule toxique. La scintigraphie permet de voir si le nodule est froid. Pour rappel : c'est ce type de nodule qui sont à risque de cancer.
Le traitement :
Lorsque le diagnostic de cancer est posé, on va avoir alors recours à la chirurgie qui permettra l'ablation totale de la thyroïde surtout dans le cas du cancer médullaire. Voir le sujet : Opération de la thyroïde.

Dans certains cas, on ne procédera qu'à l'ablation du lobe atteint mais avec risque de repasser sur la table d'opération très rapidement. Donc en priorité quelque soit le cancer, il faut privilégier l'ablation totale.

On procédera également à un curage ganglionnaire afin d'éliminer toutes traces de cellules thyroïdiennes qui pourraient subsister et qui seraient surtout par la suite susceptibles de faire redémarrer le cancer.
  • La cure d'iode 131 (curiethérapie ou ithérapie) est pratiquée 4 à 6 semaines après la thyroïdectomie, en hospitalisation de plusieurs jours en chambre plombée. En général, le dosage est une dose de 1,11 à 3,7 GBq = 30 à 100 mCi.
La cure d'iode permet que les cellules thyroïdiennes restantes se gorgent d'iode et ainsi qu'elles soient détruites de l'intérieur.
  • Apport hormonal : la thyroïde n'étant plus présente mais les hormones thyroïdiennes étant vitales pour l'organisme, on donnera au patient un traitement de thyroxine (T4). Le dosage est en général de 1,77 µg (ou 2 µg) de T4 par kilo. Donc pour une personne de 50 kg, on lui donnera une dose de départ soit de 75 ou de 100 µg.
Voir les traitements, les dosages, le moment idéal pour prendre le traitement, comment le prendre, ...... dans le sujet : l'Hypothyroïdie

Suivi :
Cancers papillaire et vésiculaire : surveillance tous les 6 mois pendant les 2 premières années puis tous les 2 ans à vie.
Surveillance par prise de sang en contrôlant :
  • la TSH qu'il faut maintenir aux alentours de 0,1
  • la T3 et la T4,
  • le calcium (les parathyroïdes ayant pu souffrir pendant l'opération)
  • la thyroglobuline doit être "effondrée". ATTENTION : il est nécessaire à ce sujet de contrôler les anticorps antithyroglobuline qui, si ils sont positifs, peuvent fausser le résultat. Si la thyroglobuline venait à monter, on pratiquerait alors une scintigraphie (après arrêt du traitement hormonal= défreination) corps entier pour vérifier qu'il n'existe pas de cellules thyroïdiennes résiduelles qui seraient actives. Si tel est le cas on les éliminera par un traitement à l'iode., car le fait qu'elles soient actives peut entraîner la récidive du cancer.
Pour les cancers médullaires, la surveillance portera surtout sur le dosage de la calcitonine et de l'antigène carcino-embryonnaire.
Ci-joint un lien vers un message de henri27 du forum "vivre sans thyroïde" sur le cancer médullaire.

Liens utiles :
La thyroglobuline et les anti-thyroglobulines.
La ligue contre le cancer

Pour en discuter, voir forums de la catégorie : MALADIES DE LA THYROÏDE

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.